-A +A

Les phénomènes des marées

Si les marées montantes et descendantes donnent lieu à des spectacles magnifiques, elles peuvent aussi être dangereuses pour les baigneurs...

Quel plaisir de voir la mer se retirer sur des kilomètres pour voir se confondre l'eau et le ciel... Quel plaisir de contempler la fougue de Dame Nature quand la mer tente de rejoindre au plus près nos rivages. Les peintres n'ont cessé d'immortaliser ce phénomène à travers les siècles tant le spectacle est sublime. Ce spectacle permanent doit néanmoins nous inciter à la prudence. Marées hautes, marées basses, prenez garde à ne pas être piégés. Le système des marées transforme le paysage côtier, souvent plus vite qu'on ne le pense.  

Une vigilance de mise

A marée haute, des bâches se forment et isolent des bancs de sable. Lorsque la mer commence à remonter, ne restez pas sur le banc de sable au risque, si vous le quittez trop tardivement, de perdre pied dans la bâche et de vous faire emporter par le courant. De même, lorsqu’elle descend, la mer peut facilement vous entraîner au large. La vigilance est de mise, surtout pour les baigneurs munis de bouées ou bateaux gonflables. 

La Lune et la Terre

Pour comprendre le fonctionnement des marées, rappelez-vous Newton ! Le système des marées est  basé sur l’attraction des astres. La lune produit une attraction sur la Terre qui a pour effet de déplacer les océans.  Ainsi, lorsque la Lune attire nos océans vers elle, la marée monte. 

Les cycles

Un cycle de marée dure un peu plus de 12 heures. Il s’écoule donc un peu plus de 6 heures entre une marée haute et une marée basse. Les horaires ainsi que les coefficients sont affichés dans les postes de secours, dans les capitaineries des ports et sont souvent distribués gratuitement dans les commerces. 

Les coefficients

Grâce au coefficient des marées, professionnels et amateurs peuvent se faire une idée de l'importance de la marée et ne pas avoir de mauvaise surprise quand la mer remonte. Cette « échelle » est comprise entre 20 (morte eau la plus faible) et 120 (vive eau d'équinoxe). On parle de grande marée lorsque le coefficient dépasse 90. Lors de la pleine lune et de la nouvelle lune, c'est à dire lorsque la Terre, la Lune et le Soleil sont sensiblement dans le même axe, l'influence des corps célestes s'additionne et les marées sont de plus grande amplitude. 

Les grandes marées

Les marées de vive-eaux les plus fortes ont lieu tous les six mois, à proximité de chaque équinoxe. Le phénomène se manifeste principalement en mars et en septembre mais certaines années, il peut avoir lieu en février ou avril et en août ou octobre. Chaque année, des milliers de curieux viennent assister aux grandes marées tant les paysages et les lumières se transforment. Le littoral arbore alors sa facette la plus fougueuse.