-A +A

Colonne de la grande armée

Témoin symbolique du camp de Boulogne, la Colonne de la Grande Armée domine Boulogne-sur-Mer et sa vallée.

Au sommet, la statue de Napoléon tourne le dos à l’Angleterre...

L'histoire commence ainsi : après la rupture de la paix d'Amiens en 1803, l'Angleterre lance avec l'Autriche, la Russie et la Suède, une grande coalition contre Napoléon et sa politique expansionniste. Ce dernier ne tarde pas à réagir. Il fait route vers Boulogne-sur-Mer où il installe son armée des Côtes de l'Océan composée de 120 000 hommes. Débute alors le camp de Boulogne. 

Il est bon que l'Angleterre sache que l'espace qui sépare la Grande-Bretagne du continent n'est point infranchissable 

Napoléon à Talleyrand

Hautement symbolique

Pendant deux ans, de 1803 à 1805, Napoléon organise méthodiquement l'invasion de l'Angleterre. La côte se transforme sous les nombreux travaux que le Premier Consul impose et surveille de loin. Le 16 août 1804, se déroule à Boulogne la plus grande remise de croix de la Légion d'honneur (initiée deux ans plus tôt) jamais réalisée. L'objectif : encourager les soldats. Au lendemain de la grande décoration, ces derniers décident d'ériger un monument en l'honneur de Napoléon : la Colonne de la Grande Armée.

Face à l'Angleterre

Située à Wimille, on l'identifie encore aujourd'hui des kilomètres à la ronde. Chaque soldat a fait le sacrifice d'une demi-journée de solde par mois (une journée entière pour les officiers) afin de financer la construction. La Colonne, qui culmine à 53 mètres, est surmontée de la statue de l'Empereur en petit Caporal, tournant le dos à l'Angleterre. Sachez pour la petite histoire, qu'elle n'est pas d'origine. Napoléon en costume de sacre regardait l'Angleterre et s'avérait bien plus menaçant. Mais au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, le général de Gaulle a souhaité une statue moins belliqueuse...

L'histoire à portée de main

Au sommet du monument, à l'issue des 263 marches, vous embrassez une vue époustouflante sur le Boulonnais et le parc paysager qui entoure l'édifice. A l'entrée du domaine, le musée présente un grand nombre d'éléments historiques : la statue d'origine en bronze de Napoléon installée en haut de la Colonne, ainsi que des documents d’archives retraçant l’histoire du monument et de la Légion d'honneur. L'échec d'une opération militaire le 21 août 1805 va sonner le glas des rêves de conquête de Napoléon. En 1805, il lève le camp pour marcher sur Austerlitz.