Basilique Notre-Dame

On identifie son dôme des kilomètres à la ronde.

Visiter la vieille ville de Boulogne-sur-Mer sans faire une halte à la basilique Notre-Dame serait un crime de lèse-majesté !

La Vierge miraculeuse

L'histoire de la basilique Notre-Dame est intimement liée à celle d'un miracle. Au VIIe siècle, une barque, sans rame ni matelot, vient s'échouer sur le rivage avec à son bord : une statue de la Vierge. Dès lors, la cité devient le lieu d'un grand pèlerinage, l'un des plus importants d'Europe au Moyen-âge. Pendant les croisades, les chevaliers passent par Boulogne pour faire bénir leurs épées avant de prendre le chemin de Jérusalem. On dénombre pas moins de quatorze rois de France et cinq rois d'Angleterre venus en personne la prier ! C'est au XIe siècle, que Sainte Ide, la mère de Godefroy de Bouillon, fait édifier une église à la gloire de la Vierge Nautonière en remplacement d'un sanctuaire plus modeste. L'affluence des pèlerins et de leurs dons font de l'église un édifice prestigieux.

L'abbé architecte

Saccagée une première fois pendant le siège des Anglais au XVIe siècle puis à nouveau pendant les troubles de la Ligue, la basilique est finalement vendue et détruite en 1798. A partir de 1827, l'abbé Haffreingue, qui voulait restaurer le pèlerinage, met tout en oeuvre pour la reconstruire. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il ne recule devant rien ! Sans aucune notion d'architecture, il s'inspire de Saint-Paul de Londres, de Saint-Pierre de Rome, du Panthéon et des Invalides pour bâtir l'actuelle basilique. Aujourd'hui encore, Notre-Dame de Boulogne-sur-Mer étonne plus d'un visiteur avec son style unique. Son dôme, de 47 mètres de diamètre, culmine à 101 mètres de hauteur !

Un édifice unique

En 1921, les voûtes supérieures de la nef s'effondrent. Le bâtiment et les fondations sont alors renforcés par une structure en béton armé. Celle-ci permettra à la basilique de résister aux bombardements de la Seconde Guerre mondiale. A l'intérieur, l'édifice renferme de précieux trésors : le maître-autel des princes Torlonia, chef d'oeuvre de la mosaïque italienne du XIXème siècle, composé de 147 variétés de marbres et métaux précieux, la statue du Roi David, le Buffet des Grandes Orgues, le retable du sacré coeur, une chair de vérité, des fresques... Sans oublier sa crypte unique, la plus vaste de France, qui vaut à elle seule le détour.

Fiche seuleDétails de la fiche (1 fiche uniquement)
Nom de la fiche : 
BASILIQUE NOTRE-DAME DE BOULOGNE [sheet--2147792]